Recherche en cours utilisant des données de l’ÉSO

Les maladies telles que le cancer, les cardiopathies et le diabète sont les principales causes de décès chez les adultes canadiens et le traitement de ces maladies et d’autres coûte des milliards de dollars par an au système de soins de santé du Canada. Les chercheurs qui utilisent les données de l’Étude sur la santé Ontario enquêtent sur les facteurs qui augmentent le risque de développer diverses maladies et sur ce qui peut être fait pour réduire le risque de les contracter. Ces facteurs de risque peuvent inclure l’endroit où les gens vivent et travaillent, ce qu’ils mangent, combien d’exercice ils font, s’ils fument ainsi que d’autres facteurs qui n’ont pas encore été précisés.


Le chercheur principal de l’ÉSO fait partie de l’équipe qui a reçu deux subventions des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour étudier l’impact des expositions environnementales et la génétique

Le Dr Philip Awadalla, chercheur principal de l’Étude sur la santé Ontario, fait partie de l’équipe de l’Université de Toronto qui a reçu en 2016 une subvention de 4 millions $ des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour le projet de Consortium canadien de recherche en santé environnementale urbaine.

Le consortium jouera un rôle clé dans le soutien des recherches nécessaires pour relever des défis tels que l’étalement urbain, la congestion du trafic, la dépendance à la voiture, l’équité sociale et la durabilité. Plus de 80 % des Canadiens vivent dans les villes, et il importe que les villes soient conçues de manière à favoriser la santé de ceux qui y vivent.

Le groupe est chargé de rassembler des données et des renseignements auprès d’une grande variété de sources sur les questions urbaines pour créer une ressource unique. Les données portent sur divers aspects de la vie urbaine tels que la qualité de l’air, les espaces verts et le bruit, et seront ensuite liées aux plateformes de données sur la santé comme l’Étude sur la santé Ontario.

En outre, le Dr Awadalla est le chef d’équipe d’une initiative pancanadienne visant à comprendre comment ces expositions environnementales interagissent avec le génome d’un individu et ont un impact sur le développement des maladies chroniques et du cancer. Cette étude est soutenue par l’initiative programmatique des IRSC sur l’environnement, la génétique et les maladies chroniques.

Cliquez ici pour en savoir plus.

Un nouveau financement des Instituts de recherche en santé du Canada aidera une équipe de l’Ontario à étudier les syndromes métaboliques

Des données et des échantillons provenant de l’Étude sur la santé Ontario seront utilisés dans la recherche d’un éventail de conditions de santé qui augmentent le risque de contracter une maladie grave.

Lisez le communiqué de presse pour en savoir plus.