Retour
au haut
de la
page

Recherche en cours utilisant des données de l’ÉSO

Les maladies telles que le cancer, les cardiopathies et le diabète sont les principales causes de décès chez les adultes canadiens et le traitement de ces maladies et d’autres coûte des milliards de dollars par an au système de soins de santé du Canada. Les chercheurs qui utilisent les données de l’Étude sur la santé Ontario enquêtent sur les facteurs qui augmentent le risque de développer diverses maladies et sur ce qui peut être fait pour réduire le risque de les contracter. Ces facteurs de risque peuvent inclure l’endroit où les gens vivent et travaillent, ce qu’ils mangent, combien d’exercice ils font, s’ils fument ainsi que d’autres facteurs qui n’ont pas encore été précisés.

Nouveau financement disponible pour la recherche utilisant les données de l’ÉSO

8 Août 2022

Une nouvelle possibilité de financement des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC-IC) est disponible et offre jusqu’à 500 000 $ pour utiliser les données provinciales de l'OHS (ou les données pancanadiennes de CanPath). Jusqu’à 100 000 $ sera accordé sur un an.

 L’objectif de cette annonce de financement prioritaire vise à utiliser les données du Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath), qui comprend l’ÉSO, ou de CANUE (Forum canadien sur la santé environnementale en milieu urbain). La subvention doit servir à l’utilisation des données de l’OHS/CanPath ou de CANUE comme source principale pour la recherche.

 Les propositions doivent être pertinentes au mandat de l’IC des IRSC, qui vise la réduction du fardeau du cancer par des stratégies de prévention, le dépistage, le diagnostic, des traitements efficaces, des systèmes de soutien psychosocial et des soins palliatifs.

 Inscrivez-vous d’ici le 17 août 2022. Pour en savoir plus, consultez RechercheNet.

News Image

Webinaire CanPath : Recherche des stagiaires: Utiliser des cohortes de population pour faciliter le dépistage précoce du cancer

16 Juin 2022

Nicholas Cheng présente un aperçu de son étude sur l’identification de biomarqueurs de cancer précoce dans des échantillons de sang pré-diagnostic prélevés chez plus de 400 participants à l’ÉSO. Il démontre comment les signatures sanguines peuvent être utilisées pour dépister les cancers du sein, de la prostate et du pancréas des années avant la détection clinique en utilisant les profils de méthylation de l’ADNfc.

Kimberly Skead décrit ses travaux visant à étudier comment les pressions interactives en évolution agissant sur les mutations somatiques dans le sang peuvent être utilisées pour prédire la progression vers le cancer du sang dans de grandes cohortes de population telles que l’étude EPIC (European Investigation into Cancer and Nutrition) et le projet de Partenariat canadien pour la santé de demain (qui comprend plus de 7 000 échantillons de l’ESO).

Cheng et Skead sont candidats au doctorat au Département de génétique moléculaire de l’Université de Toronto et à l’Institut ontarien de recherche sur le cancer.

 

News Image

Webinaire CanPath : Comment les cohortes de population peuvent appuyer la recherche sur la COVID-19

27 Août 2020

Le présentation de CanPath en partenariat avec son établissement hôte, l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto, souligne la façon dont les vastes cohortes de population peuvent répondre à une pandémie et appuyer rapidement les efforts de recherche nationaux.

Le webinaire comprend une présentation du Dr Philip Awadalla, directeur scientifique national de CanPath, suivie d’une discussion de groupe modérée par le Dr John McLaughlin, directeur exécutif de CanPath et professeur d’épidémiologie à l’École de santé publique Dalla Lana.

 

News Image