Retour
au haut
de la
page

Quoi de neuf à l’ÉSO?

Depuis 2010, l’Étude sur la santé Ontario (ÉSO) a travaillé fort pour mettre en place une plateforme de recherche sur les maladies chroniques. En collaboration avec le milieu de la recherche et des Ontariens de partout dans la province, nous suivons présentement la santé d’environ 225 000 personnes et avons recueilli plus de 40 000 échantillons de sang. Nous constituons une base de données renfermant des renseignements sur la santé ainsi qu’une bio-banque pour que les chercheurs puissent mieux comprendre le lien existant entre la génétique, le mode de vie et l’environnement – et l’influence qu’ils ont sur notre santé.

Dans la présente section, vous trouverez de l’information au sujet des diverses activités entreprises dans le cadre de l’Étude et les initiatives à venir.

Blood tubes in the laboratory centrifuge

Les premiers résultats de l’étude nationale de CanPath confirment que les niveaux d’anticorps sont plus élevés après avoir reçu deux doses

23 Juin 2021 // Mise à jour

Les premiers résultats de l’étude sur les anticorps de la COVID-19 intitulée Partenariat canadien pour la santé de demain (CanPath), obtenus après l’analyse de près de 6 000 prélèvements de gouttes de sang séchées recueillis entre le 8 février et le 17 mai 2021, révèlent une forte variabilité dans la quantité d’anticorps produits après une seule dose de vaccin contre la COVID-19.

News Image

L’Étude sur la santé Ontario commence le séquençage du génome entier pour enrichir les bases de données

9 Avr 2021 // Mise à jour

L’Étude sur la santé Ontario lance une initiative visant à séquencer l’ensemble du génome de plus de 40 000 participants de partout en Ontario. Des échantillons de plus de 9 600 participants à l’Étude ont déjà été génotypés à l’aide des matrices Affymetrix de UKBIObank. Le séquençage du génome entier, qui mesure l’ensemble du génome

News Image

Qu’est-ce qui fait que notre sang vieillit bien?

17 Mar 2021 // Mise à jour

Notre sang vieillit, comme toutes les autres parties de notre corps. Mais pourquoi le sang de certaines personnes semble-t-il vieillir mieux que d’autres? Les données provenant des questionnaires et les échantillons de sang de certains participants à l’ÉSO sont utilisés pour trouver des réponses à ce qui caractérise le « sang sain ». Elyssa Bader,

News Image